L’autisme et les sentiments

Il ne fait aucun doute que les personnes avec autisme éprouvent des sentiments. Elles ne sont pas insensibles et manifestent leurs émotions. Elles veulent établir un contact émotionnel avec les autres. On peut donc parler de motivation émotionnelle.

Les personnes avec autisme éprouvent des sentiments tout comme nous, mais la manière dont elles les expriment est différente. Les parents arrivent à comprendre les émotions de leur enfant mais pour l’entourage, c’est souvent plus difficile.

Hypersensible ?

Les personnes avec autisme expriment souvent leurs sentiments de manière extrême. Elles vont avoir des fous rires, des réactions de panique ou des accès de colère et ce, à tout âge. On remarque aussi souvent des changements d’humeur importants : passer de la colère au fou rire par exemple. C’est comme s’il n’y avait pas de frein à l’expression de leurs sentiments. C’est peut être aussi l’expression d’une hypersensibilité...

Les personnes avec autisme ont des difficultés à prendre de la distance par rapport aux événements. Or, cette distance est nécessaire pour relativiser les choses. Elles vont être absorbées pleinement par ce qu’elles vivent et par leurs émotions. Si elles sont fâchées, elles seront vraiment fâchées et fermées à leur entourage. Elles éprouvent des difficultés à contrôler leurs sentiments et peuvent en arriver à une manifestation extrême de ceux-ci.

Nous avons l’habitude de contrôler nos sentiments afin de ne pas nous faire remarquer, de ne pas avoir l’air ridicule, de rester courtois, bref, d’avoir un comportement social acceptable. Par contre, les personnes avec autisme ont moins de motivation sociale et par conséquent, elles sont plus ‘entières’ dans leurs réactions.

Pas de comédie émotionnelle. Un avantage ?

La compréhension sociale ou la capacité à tempérer les émotions extrêmes fait défaut chez les personnes avec autisme. Nous pouvons cependant considérer ce déficit de façon positive. Comme les personnes avec autisme ne contrôlent pas et ne tempèrent pas leurs émotions, elles se montrent très droites et directes dans l’expression de leurs sentiments.

Leur communication émotionnelle est, en général, foncièrement honnête.

Insensible ?

Les personnes avec autisme peuvent parfois paraître insensibles. C’est négliger une notion importante : elles doivent déployer tant d’énergie pour comprendre intellectuellement ce qu’il leur arrive, qu’elles ont du mal à traiter l’aspect émotionnel des choses. En réalité, elles manifestent leurs émotions quand elles ont compris les situations de manière purement intellectuelle, et parfois avec du retard. Il arrive qu’un enfant réagisse le soir à la maison à un fait qui s’est déroulé le matin à l’école.
Il semble que ressentir et penser simultanément soit compliqué pour les personnes avec autisme. Soit, elles ressentent et sont alors submergées par des émotions qu’elles n’arrivent pas à relativiser, soit elles pensent et n’ont donc aucun espace pour expérimenter les sentiments qui en découlent.

Sentiments négatifs

Les parents signalent régulièrement que leur enfant manifeste davantage de sentiments négatifs que positifs. Il y a probablement deux explications à cela :

  • nous exprimons très souvent des sentiments positifs en fonction des autres. Nous voulons leur faire partager notre joie, notre fierté, etc... A l’inverse, nous exprimons des sentiments négatifs pour témoigner d’un besoin. Les personnes avec autisme communiquent en fonction de leurs propres besoins plutôt que pour faire plaisir aux autres. Le fait qu’elles montrent plus volontiers leurs sentiments négatifs est donc lié à une absence de motivation sociale et à la nécessité de répondre à leurs besoins ;
  • les personnes avec autisme manifestent plus de sentiments négatifs parce qu’elles vivent plus d’expériences négatives. Elles subissent bien plus de frustrations que les autres. Elles sont souvent exclues parce qu’incomprises et on attend beaucoup d’elles alors que leur environnement n’est pas adapté.

A retenir

Les personnes avec autisme ne manifestent pas seulement leurs sentiments d’une autre manière, elles expérimentent également le monde différemment. Leurs propres expériences font partie des choses les plus difficiles à comprendre.

La faculté d’empathie fait défaut aux personnes avec autisme. Comme elles sont submergées par leurs émotions, il est particulièrement difficile pour elles de tenir compte de la manière dont elles sont perçues par les autres.

Enfin, le monde interne des personnes avec autisme est traité différemment par le cerveau. La perception des sentiments peut être partielle ou extrême ce qui explique parfois un comportement mal adapté.

Source: Participate Autisme

Dernière modification le lundi, 28 mars 2016 13:20
Évaluer cet élément
(2 Votes)
Collectif Autisme Maroc

Le Collectif Autisme Maroc est un réseau d'envergure nationale. Il regroupe 24 associations membres composées essentiellement de parents de personnes atteintes d'autisme.

Plus dans cette catégorie : « L’autisme et l’empathie

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Connexion

Newsletter

Partenaire

  • Ministère des Affaires étrangères et du Développement international
  • Office national de l'eau potable
  • France Coopération
  • Centre National Mohamed VI des Handicapés
  • Ministère de la Culture
  • Caritas Maroc